Poil à gratter

Le contexte pandémique nous a plongé dans un espace temps malléable, imprécis, étrange. Nos boussoles habituelles ne répondent plus. Pour avancer, il faudrait sans cesse innover. Cette injonction néolibérale montre ses limites et fatigue en profondeur les corps et les esprits.

Le collectif ESC est impacté comme le reste de la société, comme nos collègues dans les lycées, comme les élèves, les apprentis ou les étudiants.

Depuis sa création le collectif ESC cherche des chemins de traverses, des lieux et des personnes qui réinterrogent nos pratiques et nous ancrent plus encore dans le mouvement de l’éducation populaire.

A Bourges, à Auch, ou à Notre Dame des Landes, ensemble, nous cherchons des solutions, des lucioles et des raisons d’agir et d’espérer.

Notre réflexion s’est fixée sur la réforme du bac pro et les conséquences pour l’ESC. Nous t’invitons à lire la tribune du collectif ESC,  Le poil à gratter.

Cette année encore, notre association modeste et géniale partira sur les chemins découvrir d’autres collectifs et ouvrir nos horizons.

Poil à gratter #1